Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 18:31
    Nous sommes arrivés à Bratislava mercredi 2 septembre par la petite route depuis Vienne. La route nous laisse découvrir un panorama d'éoliennes autrichiennes à l'approche de la frontière.

    Bratislava ne nous accueille pas très bien. Ca commence par la police qui nous taxe 20 € pour avoir emprunté une route réservée aux bus sur....100 m. Bon. Nous découvrons tout d'abord une succession d'immeubles élevés guère affriolants. Nous essayons de trouver une place ou nous garer pas trop loin du centre ville : mission délicate. Cette ville croisée par le Danube est un immense parking a l'air libre. Les véhicules sont garés partout : sur les trottoirs, a cheval sur les lignes de tramways, etc. Nous nous intégrons donc très vite et nous garons sur un trottoir, en prenant soin d'être sur le bon trottoir (les « mauvais » sont signalés, ouf). Notre première impression de la ville n'est pas très bonne : terne, triste, pas mal de circulation, galère de parking, immeubles et infrastructures dégradés...comme un arrière goût de ville laissée en désuétude.

    Puis , au bout de quelques heures de marche, nous commençons à l'apprécier, notamment le centre historique, minuscule. Vous pouvez le parcourir en deux ou trois heures, en marchant très lentement. Nous trouvons assez vite une chambre dans un hostel sympathique (le Possinium, on vous le recommande) : un petit jardin en arrière cour avec des tables, une cuisine équipée en accès libre, accueil très sympa et petit rabais sur les tarifs. De quoi nous requinquer de trois nuits passés dans le camion. Le temps de se poser un peu, nous repartons vers le centre avec le matériel d'enregistrement. Après les indications erronées de l'office du tourisme, nous finissons par trouver le Studio café, un des rares café-concert de la ville.

    Nous arrivons à la fin du concert mais allons rencontrer les artistes, un groupe de jazz de plutôt bonne facture.   Nous rencontrons un homme ouvert et jovial, le contrebassiste du groupe : Jozef Brisuda. Jozef nous fait bon accueil et nous invite à revenir le lendemain pour l'enregistrer dans une autre formation, dans un autre café-concert de la ville: le Jazz café. Le batteur du groupe, Milan Rucek nous invite quant à lui a revenir aussi le lendemain su Studio café ou il se produit également avec une autre formation : le Tono Jaro Band. Fort bien, nous avons deux rendez-vous pour le lendemain !

    Le lendemain, nous nous promenons à nouveau dans le Old Bratislava avec notre matériel, avant nos rendez-vous musicaux. Nous tombons par hasard sur un vernissage dans une petite galerie d'art tapie au fond d'une cour. Nous entrons et voyons que deux jeunes guitariste s'apprêtent à jouer.  Nous installons le matériel le plus rapidement (et le plus discrètement) possible et enregistrons deux ou trois morceaux. Les deux artistes, Michal et Juraj sont jeunes (peut—être 16 ans) et plutôt talentueux.






   



Au Studio Café, nous avons eu droit à une belle prestation du Tono Jaro Band.
Tono est un contrebassiste et compositeur très talentueux. Il est aussi un homme chaleureux et sympathique. Nous avons eu la chance d'enregistrer et filmer une de ses compositions : « Xola », que nous avons beaucoup aimé. Vous le trouverez  en écoute sur ce blog, en format WAV pour la première fois.









Au bout d'une heure nous partons rejoindre Jozef et sa bande (le DD jazz band), au Jazz Café, un très bel endroit (voir photo). Nous faisons quelques prises du groupe et en profitons pour discuter encore avec Jozef, qui travaille comme rédacteur dans une émission de jazz à Slovensky Rozhlas,  la radio nationale.

   Le  JAZZ CAFE de Bratislava :
   
Nous repartons, heureux de cette journée , riche en enregistrements, mais surtout en rencontres : Michal, Juraj, Tono, Milan, Jozef, Danisha, Daniel....Depuis notre départ, nous n'avions jamais rencontré autant de musiciens. Quel plaisir !

 


Le lendemain, nous quittons la ville pour respirer un peu, en direction du centre de la Slovaquie.Nous nous arrêtons à Nitra, une ville universitaire qui semble paisible. Nous y visitons les remparts d'un château bâti sur une colline. Deux heures après nous sommes rendus à notre destination du jour : Banska Bystrica (ça ne s'invente pas !) Nous venons ici car c'est en plein centre du pays pas trop loin de Budapest, et c'est une des principales villes du pays (même si c'est tout petit!):  nous avons donc plus de chances de croiser des musiciens ici que dans des villages de campagne, du moins c'est ce que nous pensons.  Finalement , Banska est une ville très très très calme. Samedi après-midi : magasins fermés, rue presque vides, 0 musique a part quelques sono de restaurants...Nous repartirons le lendemain après avoir passé une bonne nuit tranquille posés plus haut dans la montagne.

    TCHECO-SLOVAQUIE ?

    Jusqu'à présent, la Slovaquie et la Tchéquie me semblent assez similaires, culturellement et « paysagèrement ». Autrement dit , je ne me sens pas tellement dépaysé par rapport à la France, si ce n'est par la langue et les rencontres. Et encore, on sent qu'on est bien parmi un peuple européen.   
    En tout cas, ce voyage sera holistique ou ne sera pas : musique, visites,  rencontres, petits restaurants de temps en temps, flâneries au bord de l'eau...les journées sont actives ou  relax selon l'humeur du jour ! 
 
    Olivier, le  samedi 5 septembre ( à l'heure où je poste ces lignes, nous sommes à Budapest)
  


            







 

Partager cet article

Published by Olivier & Harriette - dans Français
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : En route vers l'Est et...musiqueS !
  • En route vers l'Est et...musiqueS !
  • : Blog créé autour d'un projet de voyage autour de la musique dans les pays de l'Europe de l'Est.
  • Contact

Liens