Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 12:09

       Après l'épisode Banska Bystrica en Slovaquie, improductif musicalement parlant, nous avons pris la route pour la Hongrie. Nous avons fait un petit crochet par Brezno, car la carte indique des parcs naturels dans le coin. Nous passons par des montagnes de basse altitude couvertes de forêts qui ne sont pas sans me rappeler le Jura. Nous nous perdons un peu et finissons par retrouver bon an mal an le chemin de la Hongrie. Nous arrivons dans ce pays totalement vierges : de carte du pays, de dictionnaire, d'argent hongrois (nous ne savons généralement pas quelle monnaie ont les pays que nous traversons). Jusqu'à présent , notre petit dictionnaire de tchèque nous avait aidé également pour la Slovaquie, mais le Hongrois est une toute autre langue. C'est donc l'esprit libre que nous arrivons en Hongrie le samedi 5 septembre.

 

 

      

      Peu après avoir traversé la frontière à hauteur de Ballassagyarmat, la route nous mène près d'une petite ville nommée Vàc. Nous n'avions pas prévu de nous arrêter là mais notre instinct nous dit de le faire. Nous faisons bien, car cette bourgade s'avère agréable à visiter. Elle est dotée d'une grande place centrale piétonne et de promenades le long du Danude.

 

        Nous passons devant un café qui nous a l'air fort sympathique, avec une petite terrasse et une exposition de dessins et peinture d'un artiste local. Nous sommes très bien accueillis par une charmante demoiselle, Eszter, qui parle très bien anglais, c'est tant mieux pour nous. Nous discutons un peu et lui demandons si elle connait des musiciens dans la ville. Elle nous propose de contacter une amie qui chante des chansons hongroises et qui a d'après elle une très belle voix. Elle-même joue un peu de flute mais ne se sent pas suffisamment assurée pour jouer pour nous. Nous ne sommes qu'à 40 KM de Budapest, aussi nous sera-t-il facile de revenir s'il le faut. Nous nous quittons donc en nous proposant de nous rappeler le lendemain.

 

A     Après cette belle rencontre, nous faisons chemin pour Budapest. Budapest est une ville très étendue séparée en deux par le Danube. Autrefois, il y avait deux villes, Buda et Pest. Les turcs dominaient Buda pendant le règne Ottoman, tandis que Pest était gardé par les « Austro-hongrois », les canons se faisant face de part et d'autre du fleuve.

 

       Nous faisons une petite ballade sur la citadelle , bâtie sur un promontoire. Nous avons ainsi un aperçu visuel de la ville par le haut, ce qui peut toujours aider à s'orienter quand on débarque dans une grande ville. Puis nous allons chercher un endroit pour la nuit, qui sera un grand espace vert à la sortie de la ville (ce sera notre QG pour les 4 nuits à venir).


        Depuis quelques jours, Bubulle fait du bruit. Une cri aigu insupportable qui disparait comme il arrive, subrepticement. Nous trouvons un garage Ford qui nous diagnostic en deux seconde le problème : la courroie d'alternateur. Patrick, notre garagiste de Nanterre, m'avait prévenu : prends une courroie d'alternateur avec toi, ça peut toujours servir ! La courroie est tout simplement vieille et détendue, ce qui occasionne le bruit. Rien de grave mais très désagréable. Ça nous prend au moins trois heures pour trouver un garage qui a la bonne courroie et nous nous en sortons à peu de frais (4000 forrins, soit 15 €).

 

        Budapest à un côté Paris de l'est, avec ses grandes avenues, ses cafés en tous genres, ses immeubles imposants et aux façades souvent « destroy », des monuments historiques un peu partout...Très vite , nous nous sentons bien ici (normal , pour des parisiens...) Nous trouvons le budapest funzine, le journal des sorties locales en anglais. Nous y dénichons plusieurs adresses qui peuvent nous intéresser et établissons une cartographie.

 

       C'est ainsi que nous ferons la connaissance du Potkulcs (www.potkulcs.hu) Potkulcs signifie quelque chose comme « le double de la clé ». Tout un programme pour ce lieu très alléchant, un café concerts fait dans une cour d'immeuble. Ambiance à la cool. Le genre d'endroit qu'on ne peut pas trouver si on a pas l'adresse. Nous y écoutons le groupe Rekontra que nous enregistrons. Nous discutons un peu avec Job, le joueur de Symballum, mais la rencontre n'ira pas beaucoup plus loin. 

 

        Nous allons ensuite vers un autre lieu que nous avons repéré : le Corvinteto. Chemin faisant, nous découvrons un autre café fait dans une cour d'immeuble (rue Akacfa), mais cette fois, TOUT L'IMMEUBLE. Un immeuble racheté par un promoteur pour faire du neuf, mais la mairie n'ayant pas autorisé la destruction, l'immeuble est resté vide. Un lieu également passionnant, avec différentes pièces réservées à des expositions. Mais malheureusement, pas de musiciens présents ce soir-là. Dans la même rue, nous entrons au Old Man's Pub, ou un concert est prévu ce soir : les Forever Sting Band (!) On l'aura deviné, il s'agit de reprises de ….Sting ! Mais aussi de Jimmy Hendrix. Le groupe à beaucoup d'énergie, joue fort, très fort, et plutôt bien. Nous faisons quelques prises de son, pour la première fois avec les micros internes du R44 et non nos Audio-Tecnica. Le résultat s'avère bien en deça de ce qu'on obtient avec les AT. La qualité est tout de même bonne (on distingue bien chaque instrument, très peu de souffle...) mais trop en-dessous des autres enregistrements pour que nous les mettions sur le CD.

 

       Nous continuons donc notre chemin vers le « Corvinteto », qui

       s'avère être un autre lieu génial, cette fois encore, il s'agit de tout un immeuble fermé. Le dernier étage et le toit sont occupés par le café. Enfin, pas seulement un café. Un lieu anachronique, atypique, avec différents espaces à découvrir parmi les méandres de l'immeuble, dont une grande partie est fermée. Le toit est occupée par une immense terrasse et un non moins immense bar. Que du bonheur ! Mais ce soir là encore, pas de musiciens. Nous y retournerons le lendemain pour un excellent Sound system mais malheureusement, les piles de notre enregistreur nous lâchent (le piège des piles rechargeables, elles se vident d'un coup) ainsi que celle des secours. Pas d'enregistrement donc pour ce bon petit son, tant pis ! Nous repartons tout de même heureux d'avoir connu cet endroit.

 

 

       Ces deux jours auront été riches en découvertes de lieux,  un peu moins en rencontres de musiciens. On ne peut pas gagner sur tous les fronts.  Entre temps nous avons rappelé Eszter, qui nos confirme notre rendez-vous avec Anita, son amie chanteuse, pour le lendemain, le mercredi 9 sep. Bonne nouvelle !

 

       Avant de repartir pour Vàc, nous profitons de la ville pour quelques besoins pratiques : courses, laverie automatique (dures à trouver jusqu'à présent), et ….cartes de visites ! Nous en avons assez d'écrire l'adresse du blog sur des petits bouts de papier, et ça fait pas très pro, alors on a fait éditer de jolies cartes avec toutes les infos !

 

       Anita

 

 

      Nous avons rendez-vous au café ou Eszter travaille. Anita arrive quelques minutes après (z'ont l'air ponctuels en Hongrie). Nous nous installons confortablement pour discuter, par l'entremise d'Eszter qui fait l'interprète, Anita parlant peu anglais. Là s'ensuit une conversation que nous n'avions pas prévus. En fait Anita est une chanteuse semi-professionnelle (et qui aspire à le devenir complètement) et la rencontre devait avoir lieu avec son manager. Celui-ci n'ayant pu se déplacer, nous discutons par téléphone portable ET interprète interposés pour avoir l'autorisation du manager.

 

        La « conversation » sera très longue, nous arrivons à douter qu'elle aboutira positivement. Heureusement, nous avons prévu un contrat en anglais qui stipule que nous ne ferons pas d'utilisation commerciale de l'enregistrement. Il nous faudra y ajouter que nous prendrons en charge les éventuels royalties à payer pour toute diffusion de musique folklorique hongroises, en vertu des loins du pays (une chanson folk n'ayant pas par définition d'auteur précis, elle fait partie du domaine public).

 

A      Après moults questions, demandes, négociations et arrangements, nous finissons par signer le contrat et enregistrer Anita. Et là, je peux dire que le jeu en valait la chandelle , car Anita a une voix Sublime et chante divinement bien. Elle nous gratifie de trois chansons folkloriques hongroises aussi belles les unes que les autres. JE me régale à faire deux prises de chaque chansons pour être sûr.

 

C    Ce sera un de nos plus beaux enregistrements et une de nos  plus belles rencontres. Anita chante merveilleusement bien et a une voix magnifique. Merci beaucoup a Eszter qui nous aura permis de la rencontrer, et merci a Anita pou nous avoir fait don de ce moment de grace !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

V     Voici Ez Az Igaz Szergelen, un chant folklorique traditionnel hongrois, par Anita Nebelik. Enregistre dans une arriere piece d un cafe a Vac, Hongrie. LEs micros ont un angle de 110 degre et les capsules sont a 17 cm d ecart (mode ORTF). La piece avait un bonne reverberation naturelle, les micros sont a environ 50 cm d elle. 

       Bonne ecoute...



 

 

 

Partager cet article

Published by Olivier & Harriette - dans Français
commenter cet article

commentaires

Lazermie 12/10/2009 23:30


Coucou,Mister Blog
Je te reparcoure depuis quelques minutes
Je viens de comprendre qu'il faut te lire
De bas en haut
Pour mieux comprendre d'où tu viens
Et où tu vas
Merveilleux voyage
L'invitation au Mariage,trop fort Olive !
La fête de rue, Le rap bulgare,
et Bubulle qui couine ( enregitré, Bubulle qui couine ?? )
Je vous souhaite pleins de musisciens
à tout à l'heure
Lazermie


Olivier & Harriette 02/11/2009 14:20


Merci Seb !


olivier 29/09/2009 10:20


Salut Philippe et merci pour ce commentaire qui nous fait bien plaisir ! Il Nous montre que notre objectif est atteint. A bientot ici ou ailleurs !


Phil Gallay 26/09/2009 19:07


Salut!!!
Je reprends la consultation de votre blog après 3 semaines de congés... que de belles rencontres! Je suis ravis pour vous et merci de nous faire partager votre voyage. Mia (ma femmme) adore al
musique. elle découvre grace à vous un parcours musical extrêmement varié. Bonne route!
Philippe


Anna Gersie-Elenburg 15/09/2009 06:42

Allo Hariette et Olivier, mes salutations cordiales et aussi de Jennefer et Walter. Nos meilleurs vœux pour Bubulle et beaucoup de plaisir aux environs du Danube ’’Propre et Bleu’’.Bonne chance avec trouver des musiciens faisant de la belle musique pour vous et pour nous ! Des embrassements pour vous. Tante Baby.

Lorna Elenburg 14/09/2009 19:37

Bonjour Olivier, comment allez vous, le histoire
de la voyage cette tres agreable et je suis heureux avec le maniere que vous explique.
Le bubule comportement?

A tout a l'heure, bon courage.
Mama Lorna Elenburg

Présentation

  • : En route vers l'Est et...musiqueS !
  • En route vers l'Est et...musiqueS !
  • : Blog créé autour d'un projet de voyage autour de la musique dans les pays de l'Europe de l'Est.
  • Contact

Liens