Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 23:02
"En route vers l'est et...musiqueS !", c'est un voyage de 4 mois, 14 000 km dans 14 pays (beaucoup de 4...) Cela fait déjà trois mois que nous sommes revenus, et entre un voyage a Curaçao qui a suivi, et un déménagement à Bayonne, nous n'avons guère eu le temps de finaliser l'écriture de notre récit de voyage !  Car, après cette belle, magnifique aventure musicale , nous ne pouvions pas résister à l'écriture d'un petit bilan pour clore ce livre ouvert ! Voici pour commencer le récit d'une vie en camion.

Durant ces quatre mois de voyage, nous avons peu à peu pris nos repères dans cet espace réduit qu'est "Bubulle" (A.K.A. "The love van"), c'est-à-dire un camion aménagé Ford Transit de 1988. Vivre dans un tel engin oblige à effectuer de très nombreuses manipulations quotidiennes, bien plus que dans un habitat classique. Le matin, compter entre 1H30 et  2H pour nous préparer. Un repas prend en général 2 heures. Aussi ne prenions-nous pas tous nos repas dans le camion...


Pour vivre à deux dans quelques mètres carrés sans s'étriper, conserver un minimum de confort peut aider...et dans un si petit espace, il faut constamment ranger, nettoyer, déplacer, nous passons donc finalement beaucoup de temps à faire ces petits gestes du quotidien, qui s'avèrent bien plus simples dans un habitat classique !

 

Nous roulions presque tous les jours. Nous avions prévu une moyenne de 85km par jour, nous en faisions plus de 100. Nous apprécions beaucoup les rares jours ou nous ne roulons pas du tout. Le camion s'avère relativement confortable à conduire, mais nous apprécions tout de même beaucoup les pauses. Mais faire la route est extrêmement jouissant lorsque l'on a la liberté de rouler quand on veut, comme on veut, ce qui est notre cas.  Cela procure un extrême sentiment de liberté. 

 

 

Bivouacs 


Au début du voyage, nous nous sommes assez rapidement rendus compte qu'il était02326.jpg préférable de trouver un endroit où passer la nuit avant la tombée du jour,  pour faciliter les chances de trouver un endroit convenable, c'est-à-dire calme et où nous avons peu de chances d'être dérangés pendant la nuit. La nature ou les sorties d'agglomération favorisent cela. Il faut aussi un lieu où nous ne risquons pas de nous faire virer (comme ça nous est arrivé dans un parc en plein coeur de Prague ou dans le champ d'un agriculteur en pleine campagne roumaine...).  

 

 


En général, nous trouvions assez vite un endroit  convenable . Soit nous faisions du repérage et revenions plus tard, soit nous nous posions dès que nous trouvions l'endroit et y passions la soirée.  Plus nous voyagieons et plus il nous était facile de trouver un endroit.  L'expérience aidant, le regard s'affute. Chaque jour ou presque, nous dormions dans un endroit différent, c'est un peu l'aventure, ça a un côté excitant. Mais c'est aussi très fatiguant, de constamment bouger. Aussi lorsque nous trouvions un endroit sympa pour bivouaquer (comme ici sur la photo a Kiyikoy, en Turquie), nous n'hésitons pas à y rester au moins deux jours.

 

L'eau

 

Dans ce type de voyage, l'eau est une préocupation quotidienne. Notre camion a un01212.jpg réservoir de 50 litres d'eau potable. Un plein dure trois jours. Nous nous servons de l'eau pour cuisiner, nous laver, laver la vaisselle, bref tout sauf la boisson directe. Nous avons été surpris par la facilité avec laquelle on trouve des points d'eau, dans tous les pays visités jusque là . La plupart des stations essence en dispose gratuitement. Là aussi, nous avons appris à repérer rapidement les robinets. En Turquie, c'est encore plus facile. L'Islam voulant que l'on fasse ses ablutions plusieurs fois dans la journée, on trouve des points d'eau régulièrement le  long des routes.


 

Nous nous posions près de l'eau tant que possible. Un lac, une rivière, la mer, peu importe, l'eau s'est avérée importante pour nous. Pour le côté pratique bien sûr : on peut laver la vaisselle , ou un vêtement, prendre un bain et se laver en même temps et ainsi économiser le réservoir....Pour le côté "onirique" aussi  de l'eau à un côté reposant et tranquilisant. Le voyage n'en est que plus beau ! 

 

 

Le manger

 

Il y a assez de place dans les placards du camion pour stocker toute la nourriture sèche dont

02717.jpgnous avons besoin pour plusieurs jours. En revanche pour le frais c'est plus compliqué. Le camion a un petit frigo qui marche soit à l'électricité (sur notre batterie auxiliaire) soit sur le gaz. Mais il n'est pas très performant. Les aliments ont tendance à moisir très vite dedans. Et il est très gourmand en énergie, aussi nous l'éteignons la nuit (il fait plus frais) pour économiser. Du coup les alternances de chaud-froid ne sont pas très bonnes non plus pour la conservation des aliments. En fait un frigo c'est un peu la galère. 

 


Nous mangieons presque quotidiennement au restaurant. Parfois par flegme, mais aussi beaucoup par envie de découvrir les spécialités locales. Nous avons plutôt bien mangé en Roumanie, et en Turquie. Moins bien dans les autres pays... 

 

Laver le linge

 

Les laveries automatiques furent probablement la chose la plus difficile à trouver dans ce voyage. Dans tous les pays traversés (à l'exception de l'Allemagne), c'est une galère sans nom (quant aux pressings, ils sont hors de prix).  Nous avons parfois marché ou roulé  pendant des heures sans en trouver. Nous ne trouvions de laverie qu'une à deux fois par mois. Le reste, obligé de laver à la main, ou....d'attendre !   

 

Police !

 

Nous voulions parler de la police car nous avons été marqués par son absence dans la plupart des pays visités. Cela nous a marqué car nous avons été  "habitués", en vivant à Paris, à vivre une présence policière très forte. A la différence des autres pays visités, en Roumanie et en Turquie la police est également très présente : dans les villes, dans les campagnes, sur les grandes routes, les petites, partout.


 

Quoi qu'il en soit, nous avons globalement peu eu affaire à la police. A Prague, toute une escouade nous avait réveillée en pleine nuit pour nous virer d'un parc situé en plein milieu de la ville. En Roumanie,  nous avons eu affaire aussi à un policier qui nous a gentiment demandé de quitter la rue ou nous avions dormi, dans un petit village de la campagne roumaine, juste parce que nous dérangions la vue des voisins. L'homme était plutôt débonnaire et dillétante.  Nous soupçonnons fortement cette vieille dame acariâtre de l'avoir appelé....merci mémé !

DSC01725

  



 

Partager cet article

Published by Olivier & Harriette - dans Français
commenter cet article

commentaires

aapierre et christriane 22/05/2012 18:41

merci de nous répondre en effet ce serait mieux par tel je vous rappelle et on se fixe un jour.

aapierre et christriane 19/05/2012 19:52

bonjour, nous sommes un couple de "vieux" qui veux partie en camion mercedes sprinter svp! pour faire quelques pays de l est ( roumanie, croatie, monténégro vous avez fait un peu ce circuit pouvez
vous nous donner des conseils et surtout des endroits a visiter. nous avons déjà fait l allemangne un peu la tcheki la baviere... voila merci a vous et peu etre a bientot

Olivier & Harriette 22/05/2012 14:27



Bonjour à vous !


Merci pour votre commentaire,  ça nous fait plaisir de voir que notre aventure intéresse toujours du monde  deux ans après notre retour !


Nous serions heureux de parler d'Europe de l'Est avec vous. Ce serait mieux par téléphone, car par écrit, ca risque d'être long, et il nous faudrait plus de renseignements sur ce que vous
cherchez pour pouvoir mieux vous renseigner.



Alors, appelez-nous au 05 35 46 39 55, avec plaisir !  


Olivier et Harriette




Présentation

  • : En route vers l'Est et...musiqueS !
  • En route vers l'Est et...musiqueS !
  • : Blog créé autour d'un projet de voyage autour de la musique dans les pays de l'Europe de l'Est.
  • Contact

Liens