Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 20:02
Samedi 31 octobre (suite)


Ben v'là aut'chose : du grec ! Évidemment, on y comprend rien. Va falloir faire avec. Cette fois nous n'achetons pas de dictionnaire, on n'apprendra pas l'alphabet grec en quelques jours.   

Sur la route, nous apercevons de hautes montagnes aux sommets enneigés (Déjà ? un 1er novembre ? en Grèce ?) Peut-être s'agit-il de montagnes de la Bulgarie toute proche. La côte est belle, la mer est présente tout le long de la routes, les montagnes, les iles...mais l'air est frais ! Nous roulons une demi-heure sur une autoroute grecque impeccable et déserte et décidons de sortir à la première ville et prendre la petite route côtière. Nous voici a Alexandropolis , une ville côtière qui semble vaguement balnéaire. Nous sommes en Europe, ça se voit tout de suite !  Les gens ne nous regardent pas, ne nous interpellent pas, ne nous demandent pas d'où nous venons , ou notre âge, et si nous sommes mariés, etc. C'est à nouveau un changement radical, dans l'autre sens cette fois. Nous trouvons sans peine un petit coin ou nous poser au bord de la mer Egée. Après trois jours de vent et de pluie, enfin un peu de calme. Des musiciens jouent dans un restaurant à 20 m de nous mais nous nous en sommes rendus compte en fin de soirée, nous n'avions plus le courage de ressortir.  La musique avait l'air bien, tant pis. 
 
Dimanche 1er Novembre 

La nuit a été froide ! Nous quittons Alexandroupoli sous un ciel bleu direction Thessalonique à
300 Km à l'ouest. Une fois  n'est pas coutume, nous prenons l'autoroute.  Nous voudrions être dans cette ville pour dimanche. Nous y avons un rendez-vous téléphonique lundi matin avec Aligre FM. Eugénie BARBEZAT, l'animatrice de l'émission Libertés sur paroles, à vécu à Thessalonique il y a quelques années. C'est une manière de lui faire un petit clin d'oeil que de faire cette émission par téléphone depuis cette vile.



Tiens, en parlant de radio, vous savez peut-être que nous écoutons souvent les radios locales lorsque nous sommes dans le camion. La radio grecque diffuse du son plutot sympa, on peut y entendre des instruments aux sonorités traditionnelles mais jouées de manière moderne, variété, rock, même dans le rap.... Sur la route, pause casse-coute à Kavala, une cité balnéaire fortifiée qui semble plutôt mignonne, ça doit être plein a craquer en été aux vues des innombrables restaurant qui ceinturent le bord de mer. 


On y fait la connaissance de deux mecs sympa qui tiennent le snack ou nous mangeons. L'un d'eux est producteur de musique ! Mais aujourd'hui, c'est jour de match (de foot) dans un stade de Kavala, alors tout le monde est au match. Notre ami nous prévient donc qu'il sera difficile de
rencontrerons quelqu'un cet après-midi. Et nous ne voulons pas retarder notre arrivée à Thessalonique.  L'autre gars, le gérant, est un russe qui parle 5 ou 6 langues et qui vit ici depuis 15 ans (il y  a rencontré une femme...). Il m'offre (Harriette décline l'offre) un shoot (c'est le mot) d'alcool grec ("tsipouro" je crois) à boire cul-sec. Le truc fait du 75° et me brule tout l'œsophage , me retourne l'estomac dans tous les sens, mais après coup, ce breuvage a plutôt bon goût ! Il m'offre un second verre , mais non, merci, je crois que mon appareil digestif est brulé pour quelques temps. Il nous fait encore un petit cadeau (un décapsuleur à l'effigie du restaurant) histoire de nous souvenir d'eux. NOtre première rencontre grecque est plutot sympa !

Arrivée à Thessalonique en fin d'après-midi, nous  faisons une visite rapide du centre et allons dans un café internet pour travailler un peu sur le blog. Allons boire un verre dans un bar, en profitons pour nous renseigner sur les lieux ou se jouent la musique. Nous allons dormir dans un bois au dessus de la ville (tout le nord de la ville est une foret).


Lundi 2 novembre

Après notre coup de fil matinal a Aligre FM, nous prenons un bon petit déj dans une de ces belles patisseries grecques : Kadiif, riz au lait, croissant fourrés et autres pâtisseries feuilletées locales, café filtre (hmmm ça faisait longtemps) , jus d'orange pressé. Ca ressemble a ce que l'on peut trouver en Turquie. Royal ! ….et cher, nous sommes bien de retour en Europe.  Mais les patisseries ont l'air tres appetissantes dans ce pays.

Visitons la partie haute de la ville (partie fortifiée). La ville est la deuxième du pays en
population (1,5M d'habitants). Elle est construite au bord de la mer Egée en partie sur une zone plate, en partie sur des flancs de collines. Des remparts dominent tout la ville. Elle est assez étendue, et la circulation est incroyablement dense. Des voitures partout, même en stationnement, il y en a partout. Et les parties pentues de la ville sont un vrai dédale de petites rues qui s'entrechevêtrent.  C'est peut-être pire que Bratislava ou  Istanbul car les rues sont étroites et tout le monde se gare des deux cotés de la rue, voire en double file. Il faut donc être très concentré pour ne pas laisser d'empreintes, surtout en camion...

En cherchant des lieux de musique, nous passons devant un restaurant fermé ou un mec est en train de jouer de la guitare. Harriette propose de rentrer discuter avec lui. Un jeune aux allures « bonhommiques » nous accueille chaleureusement. Nous discutons un bon moment et échangeons autour de la musique, de la guitare. Il nous fait écouter quelques trucs, de la musique grec ou non, et ses propres enregistrements, puisqu'il compose un peu.  Il a aussi un enregistreur numérique. Il nous montre aussi un autre instrument : un bouzouki. Le bouzouki ressemble au saaz turc à ceci près qu'il n'a pas de quarts de ton. Aussi les intervalles du manche ressemblent beaucoup à celui d'une guitare.

Notre hôte s'appelle Efthemis (prononcer le « th » comme le « th » anglais) mais on peut l'appeler Mike. Mike nous fait écouter l'enregistrement d'un ami joueur de bouzouki. Ça nous plait, aussi demandons-nous un rendez-vous avec lui pour l'enregistrer. Nous verrons si la rencontre se fera. Nous reverrons certainement Mike puisqu'il nous propose de nous guider dans les bars et cafés ou nous pourrons trouver des musiciens, demain ou après-demain. C'était très agréable de parler musique et de jouer de la guitare avec quelqu'un, sans se préoccuper d'enregistrement. Allons nos coucher au bord de la mer, sur une sorte de parking désaffecté.   Il y a pas mal de constructions sur cette côte.


Mardi 3 novembre

Nuit calme, un peu moins froide. Vers 11H , une voiture arrive et se gare non loin de nous. Quatre hommes en sortent, et se font des....shoots ! Tout d'un coup, ce parking devient glauque et nous décidons de le quitter avant d'avoir fini de nous preparer. Il pleut. Nous avons envie de nous faire une piscine, histoire de se détendre un peu et de prendre une douche chaude. Nous allons voir trois ou quatre piscines différentes. Entre l'horaire qui ne collait pas ou le certificat du médecin que nous n'avons pas, nous ne pouvons entrer. Mais après trois heures de recherche dans la ville à conduire sous la pluie, nous demandons à notre dernière interlocutrice si nous pouvons au moins prendre une douche, ce qu'elle accepte gentiment. Au moins ça ! Ca fait du bien....

La pluie diluvienne s'arrête après être tombée toute la journée ! La soirée sera dédiée à une
petite promenade dans le quartier de Ladakika , un ancien quartier où l'on vendait de l'huile d'olive. Le quartier est tout petit, vieux, et entouré d'immeubles plus élevés et plus récents. Nous nous faisons un bon petit restau (au chaud !) je prends un verre de vin rouge grec pas terrible. Mais le restau est très convivial, bon et pas trop cher.  En Grèce on peut se faire une succession de petites assiettes (genre tapas espagnols mais plus grandes portions) de différents mets chauds ou froids, pour un prix modiques (20 € pour deux). 


Nous avons rendez-vous avec Mike a 22h dans le centre. Nous prenons bien évidemment notre matériel.  Mike est pile à l'heure, tout comme nous. Et c'est partie pour la tournée des bars ! La vie nocturne est très riche ici, une fois de plus nous remarquons que Paris est bien terne en comparaison ! Mais que foutent les Parigos bordel ????  Ici il y a une foultitude de bars, restaurants, clubs, terrasses, etc. Et même si Micky nous avait prévenu qu'il ne se passerait rien en ville avant jeudi soir, nous trouvons quand même sans difficultés trois bars ou il y a un concert ce soir, dans un périmètre de 300 m...De toute façon, la vie nocturne ne commence pas ici avant dix heures. Micky nous fait rencontrer Maya,une Serbe qui vit ici et travaille comme barmaid. Maya nous rencarde sur quelques lieux à Belgrade (nous serons bientôt en Serbie).

Toujours « downtown », nous allons dans un autre bar , le Budo's live,  où un concert doit commencer à 23h. C'est un duo guitare-chant et bouzouki-chant. Les musiciens jouent bien et enchainent à grande vitesse des chansons grecques courtes . Mike, comme la plupart des clients, connait la plupart d'entre elles. Le public applaudit peu, nous sommes parmi les plus enthousiastes. Pour nous, cette musique est nouvelle. Pour eux....Nous faisons quelques prises de son. Nous attendons que les musiciens fassent une pause pour aller les voir et leur expliquer notre démarche, leur demander leur accord pour diffuser les enregistrements et prendre les infos sur les chansons. Mais ils ne font pas de pause et nous voulons aller dans un autre bar ou un autre concert doit débuter vers minuit (Mike connait le groupe qui y joue et nous le recommande). Aussi partons-nous sans leur parler, ce qui est très rare. Mais nous prenons tout de même leur contact.

Arrivés dans notre 4e bar de la soirée (on commence à être cassés...), c'est un déluge de
rock'n'roll qui nous attend. Le groupe, composé d'un bassiste, un guitariste chanteur, un pianiste, un percussionniste, est très chaud. Les gars jont grave la peche et jouent avec beaucoup de cœur. Ils reprennent des standards rock plutôt 70's. C'est bon, le bar est bondé et le public est chaud (alors qu'à 10h30 il n'y avait absolument personne), tres jeune. Mais malheureusement le son en façade n'est pas très bon, trop dans les basses et un peu sourd. Aussi n'enregistrons-nous pas. Nous faisons quelques photos et vidéos mais la scène est très peu éclairée, les vidéos sortent mal. Nous diffuserons peut-être un petit extrait dans le blog juste pour l'ambiance sonore.  Nous sortons de cette chaude rock'n'roll expérience vers 3h du mat, et allons reprendre la route pour nous poser quelque part à la lisière de la ville.


Mercredi 4 novembre

Il fait grand beau , ouf ! Nous en profitons pour visiter un peu plus le centre ville, et faire
quelques démarches personnelles. Le soir, nous roulons quelques kilomètres de plus pour faire un pause de « Thessaloniki », cette ville folle. Nous voulons trouver un endroit au bord de la mer mais nous ne réussissons qu'à nous perdre sur une route qui n'en est pas une, où nous nous embourbons presque à nouveau...nous nous posons finalement dans un petit village à quelques 30 km de la ville, où poussent des champs de coton. Demain , nous prendrons une chambre d'hôtel histoire de recharger nos batteries (dans tous les sens du terme : nous devons charger 1 a 2 fois par semaines les batteries de l'appareil photo, celles de l'emregistreur, et celles de l'ordinateur, ce qui n'est pas toujours une mince affaire...).

Partager cet article

Published by Olivier & Harriette - dans Français
commenter cet article

commentaires

Michel 11/11/2009 18:16


La photo de ce bateau sur la plage est superbe: une vraie carte postale.
Ca vous arrive souvent de faire des boeufs avec les musiciens de rencontre?


Olivier & Harriette 14/11/2009 22:38


Salut a toi cher lecteur
Content que tu ai aime la photo.
Pour ce qui est des boeufs, ils n'ont pas lieu tous les jours mais il y en a eu quelques-uns. Pas plus tard qu'avant-hier j'ai eu le plaisir de jouer avec Naat Veliov , un trompetiste qui a fonde
et dirige le groupe Kocani Orkestar en Macedoine. Un grand bonheur de jouer avec un si bon musicien qui sait se mettre au niveau des autres. Nous ecrirons un article tres prochainement sur cette
rencontre , une belle experience !   


Présentation

  • : En route vers l'Est et...musiqueS !
  • En route vers l'Est et...musiqueS !
  • : Blog créé autour d'un projet de voyage autour de la musique dans les pays de l'Europe de l'Est.
  • Contact

Liens