Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 22:15

Connaissez-vous la Macedoine ?  Une rumeur persistante alimentee par  plusieurs personnes  pretend que ce pays vaut le detour pour sa musique. Au cours de notre voyage , nous avons donc décidé d'y faire passer notre itinéraire plutot que par l'Albanie.


La Macedoine est un pays grand comme l'Aquitaine (et encore...) et identifie sur certaines cartes par le nom de FYROM (Former Yugoslav Republic of Macedonia), appelation adoptee par les nations-unies, sans doute pour ne pas froisser la Grece (voir article sur la Grece). La Macédoine ne fait partie ni de l'Europe ni de l'espace Schengen, mais la frontière se passe presque aussi facilement que de la France à La Belgique. Les douaniers jettent un coup d'œil très rapide aux passeport et au véhicule, et à notre grande surprise  nous sommes passes 3 minutes plus tard de l'autre cote.


Dès la frontière passée, nous sommes frappés par l'absence de vie apparente : très peu de lumières (nous arrivons de nuit) dans les campagnes, donc de villages. Notre première étape macédonienne se fait à Demir Kapija, un village situé au bord du Vardar, un fleuve impétueux. Changement radical de température, ça caille ! La nuit sera fraiche...



Notre entrée en matière dans le pays se fait d'une des plus belles manières puisque nous trouvons un beau vignoble : le Popova Kula ( « la tour du pape »). Le vignoble est tout petit mais la maison achète beaucoup de raisins de différents producteurs du pays et vinifie de beaux nectars. Nous entrons, et découvrons un lieux assez luxueux qui fait dégustation-vente de vins, restaurant et hôtel. Nous sommes accueillis pas un jeune homme sympathique (23 ans, études d'économie, pas de boulot....) qui nous fait visiter les chambres, chacune au nom et à la couleur d'un cépage. Haut standing. Nous sommes alléchés mais ce n'est pas dans notre budget. Mais nous nous laissons tenter par une dégustation, les vins macédoniens sont réputés : Muscat Ottonel 2008 (cépage macédonien très fruité, légèrement sucré, sympathique !) Prokupec 2007 (un cépage serbe, rouge assez tannique aux arômes de vieux bois humide, pas mal du tout), Vranec 2OO5 (cépage macédonien dans la même veine que le Prokupec mais plus fort). La dégustation n'est pas chère (environ 100 dinars le verre soit 1,4 €) , les bouteilles non plus (entre 5 et 10 euros), on ne se prive pas !

 


 

Nous prévoyons un itinéraire qui doit nous mener vers le Sud du pays avant de repartir vers le  Nord-ouest, au Kosovo et en Serbie. Mais nous nous trompons de route et nous nous dirigeons finalement dans le Nord. Pour différentes raisons, nous ne le regretterons pas. Nous traversons de superbes paysages de basses montagnes couvertes de forêts aux couleurs d'automne, les vallées sont baignées par la brume. Pas une âme qui vive à la ronde. Mystères...


 

Nous nous trouvons , comme à notre habitude, sur une petite route. Il y a de toute façon peu, très peu d'autoroutes. Soudain un énorme bouchon. Accident, collision de trois voitures. En France, le lieu aurait été nettoyé en quelques minutes, et la plupart des gens auraient pris un autre itinéraire. Mais nous sommes en Macédoine et ici, tout le monde coupe le moteur et

attend, ou sort de la voiture pour voir ce qu'il se passe et discuter un peu. Des dizaines, des centaines de voitures à l'arrêt. Nous attendons un peu, voyant que rien ne bouge nous faisons demi-tour pour tenter un itinéraire bis que nous avons repéré sur la carte. Il nous mènera sur un chemin terreux ou nous ne voulons pas nous aventurer, saturés que nous sommes des embourbements.


 



Nous roulons une heure pour rien, le seul itinéraire pour aller vers l'Ouest, c'est celui-là. Nous revenons donc à notre bouchon et comprenons pourquoi tout le monde attend. Alors nous attendons aussi. Et nous finissons par avancer, au bout d'une heure ½. Aucune dépanneuse n'est arrivée. Nous avons croisé une voiture qui trainait une autre ,à moitié déchiquetée...


Nous arrivons à Stip, où, fatigués, nous décidons de chercher un hôtel. Nous en trouvons un très grand, très vide, très kitsch, très....peu cher pour ce que c'est. Nous avons une chambre et un lit tous deux King Size, pour 20 €. Tout le personnel est scotché aux novelas turques sous-titrés en macédonien. La télé diffuse aussi des clips dont la musique est influencé par la culture ottomane, aux couleurs orientales, et quelques fanfares. La langue macédonienne ressemble fortement au bulgare et à d'autres langues des Balkans. Alphabet cyrillique à nouveau, mince ! En Macédoine, nous retrouvons une atmosphère proche de la Turquie en ce sens que les gens sont très serviables et chaleureux. Nous sommes heureux de retrouver cette convivialité. A Stip, une petite ville, nous décidons de chercher un garagiste pour essayer de résoudre le problème du camion. Nous demandons par hasard à quelqu'un, il nous accompagne chez un petit garagiste « the best in town » selon lui. Effectivement, le gaillard, qui parle bien anglais, regarde tout de suite le moteur, et trouve a l'oreille le problème en deux minutes montre en main. Un bête câble reliant une bougie à un bidule électrique était hors d'usage. Le moteur tournait avec 3 bougies au lieu de 4, ce qui fait qu'il avait tant de mal. Quelques minutes et quelques dinars plus loin, nous voilà repartis avec un camion qui pète la forme à nouveau, yepeee !!! Bubulle monte les côtes comme si de rien n'était, comme avant. On se dit que nous aurions dû faire ça avant.



Partager cet article

Published by Olivier & Harriette - dans Français
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : En route vers l'Est et...musiqueS !
  • En route vers l'Est et...musiqueS !
  • : Blog créé autour d'un projet de voyage autour de la musique dans les pays de l'Europe de l'Est.
  • Contact

Liens